Sexe enceinte sexe fanfiction

sexe enceinte sexe fanfiction

La brunette allait entrer dans le cinquième mois de grossesse, et les parents seraient donc bientôt le sexe de leur futur bébé. Et comme ses deux grossesse précédentes, Kate avait toujours le droit aux mots doux de son mari et ses caresses sur son ventre quand le bébé donnait des coups. Et Kate adorait quand il faisait ça, surtout lorsqu'ils étaient dans leur lit le soir après une longue journée de travail.

Tous les deux étaient dans le salon. Kate lisait un livre tandis que Castle parlait au bébé et caressait son ventre. Nous ne savons pas encore le sexe du bébé, comment est-ce que tu peux savoir que c'est une fille? Est-ce que ça veut dire qu'il y a trois bébés dans ton ventre? Kate et Castle se regardèrent en riant avant de regarder le petit dernier, Reece, né quelques minutes après son frère Jake.

Kate prit alors le temps de tout leur expliquer en détails pour qu'ils comprennent mieux. Mais les enfants n'étaient sûrement pas aussi pressés et excités qu'eux. LCE Anglais, troisième année. Menfin elle m'a déjà remplacée! Ce matin elle fait du shopping avec ma fille! Mais elle doit accoucher quand?! Tu n'avais pas capté que j'avais une fille?! Le petite blondinette en photo sur mon bureau tu pensais que c'était qui?! J'avais pas fait gaffe aux photos moi!

Enfin j'avais remarqué qu'il y avait pas mal de photos de madame le Juge mais sinon nan! Eh oh bas les pattes! Elle sort déjà avec mon ancien lieutenant!

C'est de famille de copuler entre policiers! Ah ah très drôle, manges tes chouquettes, tu diras moins de conneries! Alice de son côté partait avec Juliette faire une petite séance de shopping entre filles. Les 2 femmes s'entendaient à merveille ce qui n'était pas pour déplaire à Marquand qui était très heureux de leurs complicités. Une fois prêtes les 2 femmes partirent. Marquand n'avait pas d'enquête, im faisait du rangement et enregistrait des rapports en retard.

Il regardait sans cesse son téléphone espérant des nouvelles de sa belle. Les filles allaient de magasin en magasin, Alice évitait un maximum les cabines d'essayage mais Juliette lui proposait pleins de choses pour qu'elle les essaie. Alice céda, elle prit quelques hauts un peu amples et les essaya, Juliette lui apportait d'autres tenues, lui demandant de les essayer et de lui montrer. Alice enfila un petit haut qui lui plaisait bien, elle sortit de la cabine pour montrer à Juliette.

Juliette approuva la tenue d'Alice qu'elle trouvait très joli mais au plus grand désespoir d'Alice, elle tiqua sur son ventre. Alice ne répondit rien mais se referma dans la cabine, tendue, elle craignait que Juliette parle de ses doutes à Lucie et qu'elle gâche ainsi la surprise. Elle se promit d'en parler à Fred. Les filles continuèrent leur virée shopping, elles trouvèrent pleins de choses et Alice en profita également pour acheter une jolie chemise à son homme ainsi que quelques vêtements à Paul.

Elles achetèrent également quelques pyjamas pour le bébé de Lucie mais ne connaissant pas le sexe elles préféreraient compléter après la naissance. Après leur shopping, Juliette déposa Alice à la brigade pour qu'elle rejoigne Fred pour manger.

Le jeunne fille rentra elle chez Alice, je repartirait dans l'après midi voir une amie. Alice rentra dans la brigade et se dirigea vers le bureau de son homme. Elle se cala quelques instants devant la porte et regarda Noah et Fred jouer. Noah tentait désespérément de viser la poubelle avec ses papiers tandis que Marquand y arrivait à tout les coups. Ben alors je vois que ça s'amuse bien? Taper des rapports c'est pas le plus drôle alors on s'amuse comme on peut! Sinon, vous allez bien madame le Juge?

J'ai hâte de reprendre le travail! Oui enfin ça ce n'est pas urgent! J'arrive tout de suite! Fred éteignit son ordinateur, récupéra sa veste et rejoint Alice. Il lui déposa un timide baiser sur les lèvres, pas très à l'aise devant Noah, bien que ce dernier soit au courant de leur relation, puis ils sortirent de la brigade.

A peine la porte passée, Fred prit Alice par la taille et l'approcha de lui pour l'embrasser. Ils s'embrassèrent encore quelques instants avant de rejoindre les bords de Seine.

Ils achetèrent des sandwichs et s'installèrent sur leur banc. Marquand prit immédiatement Alice dans ses bras, savourant ce petit moment en tête à tête. Alors, vous avez fait des affaires ce matin? Oui oui on a trouvé pas mal de trucs Fred, je pense que Juliette a comprit que j'étais enceinte! Ben chez nous je mets des vêtements un peu amples, je fais en sorte de caché mon ventre qui commence à se former Oui, elle m'a demandé si j'étais enceinte, je lui ai dit que non mais elle a continué en me disant qu'elle aimerait bien un petit frère!

Ce n'est pas bien grave tu sais Tu as raison, elle pourra aussi nous aider à garder le secret encore une semaine Moi aussi Madame le Juge J'ai pas envie de rentrer, je vais me retrouver toute seule, Juliette est chez une copine! Tu vas te reposer un peu Pas longtemps, juste pour avoir de la compagnie! Ils reprirent donc la direction de la brigade main dans la main, ils se séparèrent juste à l'entrée du bâtiment car même si toute la brigade est au courant de leur liaison, ils n'étaient pas très à l'aise en public, ils n'avaient pas envie de s'exposer.

Ils rentrèrent dans le bureau de Marquand, Noah était sorti manger, ils étaient seuls. Marquand ferma la porte et baissa les stores qui donnait dans le couloir pour avoir un peu d'intimité. Il s'approcha d'Alice, elle était de dos, il passa les bras autour de sa taille, posant ses mains sur son ventre et sa tête sur son épaule.

Si l'embrassant dans le cou mais j'avais juste envie de te prendre dans mes bras. Fred commença à se détacher d'elle et à se diriger vers son bureau. Alice lui rattrapa le bras et l'attira vers elle, elle se colla à lui et passa ses bras autour de son cou, elle l'embrassa très sensuellement. Noah va bientôt revenir!

Juste un petit câlin! Alice avait passé une main sur son torse, l'autre étant toujours dans son cou pour garder ses lèvres, elle l'embrassait très sensuellement, faisant naître le désir chez son homme. Il ne pouvait plus être raisonnable devant les provocations d'Alice. Il la poussa vers son bureau et la fit asseoir sur celui ci.

Il se colla à elle mais c'est ce moment que choisit Noah pour débarquer. Je peux rester ou je m'absente encore un moment? Vous pouvez rester Noah! Noah s'installa à son ordinateur le sourire aux lèvres. Marquand et Alice étaient gênés, à quelques instants prêt ils auraient pu être surpris sur le fait! Marquand installa un fauteuil à côté du sien, il s'installa devant son écran et Alice s'assit à côté de lui. Marquand attira le fauteuil d'Alice au plus près du sien. Il tapait ses auditions pendant qu'Alice lui caressait délicatement le dos.

Noah regardait avec tendresse le petit couple devant lui. Vers 16h ils saluèrent Noah et partirent ensemble chercher leur petit Paul. Le petit garçon était heureux, il ne pensait pas que Marquand puisse venir le chercher. Il lui sauta dans les bras en criant "papa", Alice était ému de voir Paul aussi attaché à Fred.

Ils rentrèrent tout les 3 à l'appartement, ils jouèrent ensemble pour le plus grand bonheur de Paul et préparèrent le repas. Au retour de Juliette ils passèrent à table. Paul racontait sa journée puis les filles montrèrent aux garçons les vêtements qu'elles avaient trouvés et leurs offrir ce qu'elles leur avaient achetés.

Paul essaya tout les vêtements, il était super content que sa maman lui ait acheté la même chemise qu'à son papa. Après un dîner dans la bonne humeur, Paul et Juliette jouèrent un moment ensemble avant que Marquand n'aille coucher le petit garçon après un bisous à sa maman et à sa "soeur".

...

Pression sexuelle le sexe kiff

Et comme ses deux grossesse précédentes, Kate avait toujours le droit aux mots doux de son mari et ses caresses sur son ventre quand le bébé donnait des coups. Et Kate adorait quand il faisait ça, surtout lorsqu'ils étaient dans leur lit le soir après une longue journée de travail. Tous les deux étaient dans le salon. Kate lisait un livre tandis que Castle parlait au bébé et caressait son ventre. Nous ne savons pas encore le sexe du bébé, comment est-ce que tu peux savoir que c'est une fille?

Est-ce que ça veut dire qu'il y a trois bébés dans ton ventre? Kate et Castle se regardèrent en riant avant de regarder le petit dernier, Reece, né quelques minutes après son frère Jake. Kate prit alors le temps de tout leur expliquer en détails pour qu'ils comprennent mieux.

Mais les enfants n'étaient sûrement pas aussi pressés et excités qu'eux. LCE Anglais, troisième année. Voir le profil de manon bidzinski. Ses pensées furent interrompues par Hermione, qui frétillait impatiemment. Hermione laissa échapper un gémissement sonore. Seigneur, elle est sexy, pensa-t-il. Il fit tourner sa langue profondément en elle, et en lécha ardemment les parois. Hermione miaula et le griffa au visage. Il inséra deux doigts dans son sexe fraîchement rasé, et donna adroitement un petit coup de langue sur son clitoris.

Haletante, Hermione ferma les yeux, mais les rouvrit après quelques secondes. Ignorant le renflement de plus en plus présent dans son pantalon, il se relaissa tomber à genoux, et fit des cercles autour de son clitoris à coups de langue, enfonçant sans pitié ses doigts en elle. Il pressa son point G, la faisant crier comme une harpie. Snape gémit contre son con, la faisant crier fort. Elle eut encore envie.

Elle le tira à elle avant de lui arracher ses robes. Il se tint là, dans son boxer vert, ses pâles abdominaux brillants légèrement dans la lumière des bougies. Snape lui jeta un petit sourire, et fit glisser son dernier vêtement, laissant donc Hermione admirer son membre.

Long de plus de vingt centimètres, il était en pleine érection, le prépuce presque violet sous la pression de son excitation. Hermione hurla, son sexe se resserrant autour de son membre pulsant. Les yeux de Snape se révulsèrent. Arrête ça, se prévint-il, tu ne peux pas venir avant Hermione.

Il y avait quelque chose de sensuel et superbe dans le fait de voir Hermione enceinte. Proches de leur libération, ils se sentirent mourir.

Ensuite, ils purent à peine remuer. Hermione était étendue sur la table, et Snape était assis sur son siège, toujours nu. Il la regarda en retour, puis grignota tendrement son oreille. Ils soupirèrent de concert. Hermione eut un petit sourire narquois, et balança sensuellement ses hanches pour rejoindre leur chambre. Editer l'article Administration Connexion Créer mon blog.

Et ici, c'est un OS de leviosadawn



sexe enceinte sexe fanfiction

Je ne me formalisais pas de ce comportement car de toute façon, nous allions avoir des gestes beaucoup plus intimes dans un proche avenir. Où veux tu que nous allions pour commencer? Je levais la tête pour le regarder puis je me mis à sa hauteur ,si on peut dire.

Je sentis ses mains passer sous mon haut et me caresser la poitrine, les glissant sous mon soutien gorge pour y attraper un mamelon. Pendant ce temps, je fis glisser le haut de son peignoir le long de ses bras et il se retrouva torse nu face à moi, son vêtement de bain encore retenu par la ceinture de celui-ci.

Du coup je me retrouvais dans ses bras la poitrine complètement nue, il se jeta avec sa bouche sur la pointe de mes seins dressés et rougis par ses précédentes caresses. Je pris sa tête entre mes deux mains et le pressa contre mon sein. Je la vis ,les joues rougies par le plaisir que je lui avais procuré ,revenir doucement à elle. Elle se retrouva face à mon membre gorgé de désir ,elle le regarda peu de temps ,avec intérêt avant de le prendre en main. Elle fit une légère pression autour de mon sexe puis elle commença de doux et électrisant va et viens le long de celui-ci.

Sous cette nouvelle caresse ,je réagis encore plus vivement et lui en demandai encore plus. Elle me reprit pratiquement entièrement en elle et recommença ses va et viens. Je sentis alors une main se glisser sous mon menton puis me redresser pour que nous finissions les yeux dans les yeux. Où as-tu appris tout cela? On reprendra une prochaine fois. Quand aurais-tu du temps à me consacrer?

Alors à après demain, me dit-elle en se rhabillant. Elle voulu me faire une bise sur la joue mais je ne fus pas cet avis et je déplaçai ma bouche sous la sienne puis nous repartîmes dans un langoureux baiser. Elle se libéra et partit plus joyeuse que quand elle était arrivée. Car je tenais quand même un tant soit peu à elle.

Je soupirai puis repartis à mes occupations ,qui me parurent bien terne à présent. Il était pourtant plus de dix heures du matin ,le connaissant il devait être réveillé depuis un bon bout de temps. Ce fut une fois de plus ma nervosité qui parlait, plus on approchait de sa chambre plus je me sentais angoissée. Elle était nerveuse, je le sentais à sa façon de se tenir devant moi.

Et pour la première fois depuis son arrivée ,je remarquai sa tenue. Elle avait aussi attaché ses cheveux en deux nattes qui pendaient de chaque côté de son visage ,elle était adorable comme ça. Je me penchai sur elle et captura ses lèvres dans un baiser plein de passion. Je le fis glisser à terre, baissais la tête pour atteindre ses seins où je déposais plusieurs baisers au dessus de son sous vêtements.

Elle se tenait à présent entre mes bras juste vêtu de sa jupette. Elle gémit de plus belle et que ses soupirs de plaisirs furent agréables à mon oreille. Je poussais un râle de mécontentement qui me valut un sourire en coin de sa part. Je commençais à la frotter contre son membre tendu ,son râle sensuel se perdit au fond de ma gorge. Je descendis vers sa poitrine où je taquinai ses tétons avant de continuer mon exploration ,plus bas.

Je me retrouvai à genou devant lui et baissa alors son pantalon et son boxer en un seul geste. Je pris sa verge turgescente entre mes mains et dirigea ma bouche vers celle-ci ,je la pris directement en bouche et commença de lent va et viens.

Il pris un de mes tétons entre ses lèvres ,à ce simple attouchement je me cabrai immédiatement dans un cri de bonheur. Je le sentis le prendre entre ses dents puis y passer sa langue pour mieux le savourer.

Je la fis remonter plus haut sur le lit et me mis sur elle avant de reprendre sa bouche. Elle était déjà bien lubrifié ,je ne devrais pas avoir de problème ,si elle restait toujours aussi réceptive.

Je déplaçais alors mon sexe vers son clitoris et le frotta contre celui-ci, se qui la détendit tout aussi vite. Je repris son sein en bouche et donna des coups de langue circulaires sur celui-ci. Sakura étouffa son cri dans mon cou et je sentis ses ongles me déchirer les épaules lorsque je brisais enfin sa virginité. Je serrais les dents et me dis que comme cela nous étions quitte pour ce qui était de la douleur.

Je me déversai en elle dans un long cri rauque. Je pleure juste parce que …Comment te dire. A ces mots, je lui fis à nouveau un baiser. Et même si je ne suis pas le plus grand des orateurs je ne pouvais me permettre de rester muet devant un tel compliment. Il me souleva, je poussai un petit cri de surprise. Alors laisses-moi être galant pour une fois, veux-tu me dit-il avec le regard assombrit. Avais-je dit ou fait quelque chose qui lui avait déplu sous la douche?

Je me tournai vers lui pour le saluer avant de partir. Et peut-être arriverais-je à la posséder de nouveau. Dans la cuisine, nous nous affairions à préparer le déjeuner. Elle me demanda des conseils culinaire que je lui donnai puis nous passions à table où nous mangions en silence. Elle se plaqua contre moi et passa ses bras autour de mon cou.

Je me sentis soulever de terre puis délicatement déposer sur le bord du plan de travail. Il se plaça entre mes jambes écartées sans pour autant arrêter notre baiser. Il passa sa main sur ma cuisse et la glissa sous ma culotte où il me caressa doucement le sexe. Il me suivit de peu en déposant sa semence en moi puis il posa sa tête dans le creux de mon épaule, le temps de retrouver son souffle.

Une fois nos sens retrouvés nous nous séparâmes et rajustâmes nos tenues. Nous dinions rapidement puis après avoir refusé que je fasse la vaisselle, je lui annonçais mon départ. Il proposa de me raccompagner jusque chez moi. Et puis tu as ta vaisselle à nettoyer. Cela serait-il suffisant, peut-être ne pourrais-je plus me passer de son corps car en trois jours, elle était devenue une vrai drogue pour moi ou plutôt le sexe avec elle était devenue une véritable addiction pour moi. A savoir, quand nous reverrons-nous?

Dis-moi, ce qui te semble le plus raisonnable pour toi. Donc je décidais de couper la poire en deux. Elle se mit sur la pointe des pieds et me fit une bise sur la joue puis elle ouvrit la porte et me laissa seul avec mes pensées plus ou moins lugubres.

Et pour une fois depuis des lustres, je dormis comme un bien heureux. Je la regardais dormir à côté de moi ,cela faisait presque trois mois que nous vivions notre relation ,si on pouvait appeler cela comme ça.

Avec le temps nous avions bafoué toutes les règles que nous avions dressé peu de temps après notre accord. A peine avions nous fini de nous rhabiller que notre baka de renard arriva. Tous les endroits de la maison de Sasuke avaient été le théâtre de nos jeux érotiques et sulfureux ainsi que celle de mon appartement. A part quand il devait partir pour des missions dont je ne faisais pas parti.

Je regardais dans la pièce puis ne voyant personne je partis voir au bout de la pièce où se trouvait le cabinet de toilette. Ce fut le bruit de la clenche qui me stoppa dans mon élan.

Je reconnu immédiatement son odeur ,bien heureusement pour lui ,sinon il aurait traversé la fenêtre en volant. Ma petite culotte avait mystérieusement disparu ainsi que son pantalon. Avec le temps ,nous nous comportions presque comme un couple. Attention il était tendre et attentionné avec moi et me glissais souvent des mots tendres mais tout cela restait dans le cadre de notre partenariat.

Je partis sous la douche en ne cessant de penser au lendemain et donc à la fin de notre entente mutuelle. Accepterait-elle et ce même si elle avait un côté fleur bleu? Cette simple pensée me donna une impression de malaise. Nous avions pratiquement tout expérimenté ensemble sauf les trucs un peu trop lubrique ou violent. Je passais ma langue entre ses lèvres pour entrainer la sienne dans une danse lascive. Nous nous étions déshabillés très rapidement et elle se retrouva coincée et nue contre la porte.

Je descendis de sa bouche à son sexe en goutant son corps sur toute la longueur. Elle caressa mon membre elle aussi avec sa main mais surtout avec sa bouche puis je la fis mienne là debout tout contre la porte.

Lui répondis-je médusé mais très tenté par cette proposition particulièrement alléchante. Je vis apparaitre devant mes yeux ébahis un tube de lubrifiant. Je me mis à rire. Je la pénétrais doucement pour ne pas lui faire trop de mal. Je continuais ma pénétration centimètre par centimètre quand elle fut décontractée ,une fois entièrement en elle ,je lui demandai si cela allait et elle me répondit que je pouvais continuer.

Je pus alors prendre de la vitesse et nous atteignirent tous les deux un orgasme fulgurant. A peine debout , je le vis sortir de la salle de bain avec une petite serviette autour de la taille. Je le détaillai un moment ,il était vraiment sublime. Tout cela allait me manquer ,il allait me manquer ainsi que la chaleur de ses bras , la douceur de ses caresses sur mon corps.

Il pouvait se montrer sombre et froid mais jamais violent ,avec une femme je veux dire. Je passais devant lui en vitesse en lui lançant un rapide bonjour puis partis sous la douche ,moi aussi. Où je laissais libre cours à mes larmes. Il y a des filles plus belle que moi dehors qui rêverai de sortir avec toi Non Camila, personne ne peut être aussi belle que toi, tu es la femme la plus belle du monde et encore plus maintenant que tu portes mon enfant, notre enfant.

Jamais je ne pourrai te quitter parce que je t'aime plus que tout. Il n'y a pas de "mais"! Tu es belle, intelligente, drôle, tu as une voix tellement magnifique et tu as de yeux tellement envoutant que je me perds dedans à chaque fois que je l'ai regarde.

Je t'aime Camz, et quoi que tu dises où que tu faces rien ne changera ce que je pense de toi Je t'aime aussi Lauren Lui dis-je en ouvrant mes bras pour qu'elle vienne se blottir dedans, ce qu'elle s'empresse de faire. Tu es là femme de ma vie! Je t'aime mí cozarón Je t'aime encore plus Lau' Nouvelle Liste de lecture. Qu'est-ce que je dois dire?

...



Sexe au tel sexe black

  • 296
  • Alice isaaz sexe le sexe de célébrité
  • Sexe Grat teen sex porno